S'INFORMER

La loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte* fixe des objectifs ambitieux en matière de réduction du gaspillage et de valorisation des déchets :

> diminution de 10 % de la production de déchets ménagers et de ceux de certaines activités économiques d'ici à 2020 ;
> recyclage de 65 % des déchets non dangereux d'ici à 2025 ;
> valorisation de 70 % des déchets du BTP d'ici à 2020 ;
> obligation de tri pour les producteurs et détenteurs de déchets de papier, métal, plastiques, verre et bois.

Les entreprises représentent un acteur clé de ces ambitions, en concevant des produits et services moins gourmands en matières premières et en emballages, et en optant pour des modes de production, de traitement et de distribution moins générateurs de déchets.
En réduisant et en gérant mieux leurs déchets, les entreprises réduisent l'impact environnemental de leur activité. Elles en tirent également :

> des bénéfices d'image auprès de leur personnel, de leurs clients et fournisseurs mais également auprès de leurs partenaires ou voisins ;
> des bénéfices économiques car un déchet n'est jamais « rentable » quel que soit son mode de valorisation. La facture de gestion des déchets représente moins de 7 % du coût réel des déchets. Mieux les gérer et surtout les éviter permet donc de maîtriser les coûts.

* Loi du 17 août 2015

Consulter la fiche « La facture du prestataire déchets représente moins de 7 % du coût complet des déchets. » (PDF - 702 Ko)