Les bonnes pratiques pour éviter les pertes alimentaires

De leur production à leur consommation, les aliments subissent des pertes et gaspillages importants. C’est notamment le cas lors de la transformation des matières premières agricoles, de la mise en vente des produits par la distribution, les restaurants et les cantines. Réduire ce gâchis, c'est non seulement préserver l'environnement mais c’est également améliorer la rentabilité des acteurs professionnels. De nombreuses entreprises ont dores et déjà gagné à réduire leurs pertes alimentaires ! Découvrez leurs actions et résultats en visionnant les vidéos ou en sélectionnant votre secteur d'activité via la "select box" (située sous les vidéos).

SUPER U LEGE (33)

SUPER U LEGÉ (44)

Supermarché

Environ 40 000 euros économisés chaque année notamment en améliorant les achats et en démarquant les produits à date courte.

LECLERC VANNES (56)

LECLERC VANNES (56)

Hypermarché

53 000 euros économisés en 5 mois notamment en démarquant les produits à date courte et en donnant à des associations.

CARREFOUR PORTET-SUR-GARONNE (31)

CARREFOUR PORTET-SUR-GARONNE (31)

Hypermarché

20 000 euros économisés chaque année sur le montant des DIB en adoptant une nouvelle organisation pour faciliter le don et diminuer les coût de traitement des déchets.

LECLERC TEMPLEUVE (59)

LECLERC TEMPLEUVE (59)

Hypermarché

300 000 euros économisés en 1 an notamment en affinant les commandes, en reconditionnant ou en transformant les invendus, en donnant à des associations…

AUCHAN BOULOGNE-SUR-MER (62)

AUCHAN BOULOGNE-SUR-MER (62)

Hypermarché

20 000 euros économisés durant l’été 2016 en diminuant les pertes du rayon fruits et légumes grâce à un système de vente assistée.

SUPER U ERQUY (22)

SUPER U ERQUY (22)

Supermarché

68 000 euros économisés en 1 an par ce supermarché en soldant les produits proches de leur date de péremption et en donnant à des associations.