Convaincre et mobiliser

POURQUOI ?

Pour interpeller, convaincre les acteurs de votre territoire et les aider à modifier leur comportement, il est essentiel de leur diffuser les bonnes pratiques via la mise en place d'actions de sensibilisation et d'incitation au passage à l'acte notamment dans le cadre de plans et programmes de prévention des déchets.

COMMENT ?

Pour diffuser les bonnes pratiques, vous pouvez vous  appuyer sur les principes suivants :
> identifier des catégories homogènes d'usagers et d'acteurs implantés sur le territoire : commerces, associations, administrations, entreprises...
> définir des objectifs spécifiques et quantifiables adaptés à chaque catégorie d'usagers et d'acteurs identifiés,
> créer ou choisir les actions de sensibilisation, les bonnes pratiques et les messages qui correspondent spécifiquement aux usagers et aux acteurs identifiés,
> créer ou identifier les meilleurs réseaux de diffusion des messages, en s'appuyant sur des partenaires locaux, accompagnés dans la durée.

EN BREF

L'essaimage de bonnes pratiques est indispensable mais elle repose sur la connaissance du terrain, la formalisation qui en est faite et l'accompagnement des partenaires locaux dans la durée.

En 2010, le Syctom (84 communes de l'agglomération parisienne) a lancé à Ivry-sur-Seine l'opération « Ma cuisine antigaspi » pour sensibiliser le grand public au gaspillage alimentaire. Dans un décor de cuisine installé devant des superettes ou sur des marchés, des centaines de personnes ont reçu durant une semaine de nombreux conseils pour éviter de jeter des aliments : acheter selon ses besoins, cuisiner les justes quantités, mieux conserver les aliments, accommoder les restes... Le kit d'animation a ensuite été mis à la disposition d'associations et continue d'être utilisé dans le cadre d'évènements municipaux.

À l'occasion de l'édition 2010 de la Semaine européenne de la réduction des déchets, un atelier de réparation a été organisé sur une journée à Bordeaux. Les participants étaient invités à apporter leurs objets abîmés ou cassés pour prolonger leur durée de vie plutôt que de les jeter. Née du partenariat entre le Conseil général et la Chambre de métiers de la Gironde, cette opération de sensibilisation rassemblant différents artisans (cordonniers, couturiers, réparateurs informatiques et réparateurs de cycles) a permis la remise en état de plus de 240 kg d'objets. Ce fut également l'occasion de promouvoir les services de proximité pour donner une deuxième vie aux chaussures, vêtements, ordinateurs et vélos.

Dans le cadre de son programme local de prévention, la Communauté de communes des Portes de la Thiérache a engagé en 2010 des actions de sensibilisation auprès des acteurs élus et des particuliers. Des entretiens individuels ont permis de sensibiliser près de 80 % des maires et 100 % des secrétaires de mairie à la prévention, notamment pour limiter la consommation de papier au bureau et optimiser la gestion des espaces verts. En parallèle, une enquête sur les comportements relatifs à la prévention a été menée auprès de particuliers : la diffusion de ses résultats fut l'occasion de promouvoir l'adoption de gestes concrets en faveur de la réduction des déchets. Toutes ces actions ont également permis à la Communauté de communes d'identifier parmi les élus et les habitants des relais sur lesquels s'appuyer pour démultiplier les bonnes pratiques.