Lutte contre le gaspillage alimentaire

Le gaspillage alimentaire est défini comme étant toute nourriture destinée à la consommation humaine qui, à une étape de la chaîne alimentaire, est perdue, jetée ou dégradée.

Dans le monde, le tiers des aliments destinés à la consommation humaine est gaspillé. En France, on estime que près de 10 millions de tonnes de nourriture consommable sont jetées chaque année.

On observe une mobilisation croissante contre le gaspillage alimentaire, à tous les stades de la chaîne alimentaire. Les pouvoirs publics à tous les niveaux (territorial, national, européen, mondial) prennent des initiatives. Par l'intermédiaire de la grande distribution, des banques alimentaires, d’associations (France nature environnement FNE ou l’Association nationale des industries alimentaires ANIA par exemple), les citoyens se mobilisent également.

COMMENT AGIR ?

Depuis juin 2013, la France dispose d’un Pacte national de lutte contre le gaspillage alimentaire, co-construit avec l’ensemble des acteurs de la chaîne alimentaire. Le Gouvernement y a fixé un objectif ambitieux : diviser par deux le gaspillage alimentaire dans notre pays d’ici 2025.

La lutte contre le gaspillage alimentaire est une priorité.

La mobilisation doit se faire à tous les stades de la chaîne alimentaire. Pour réduire le gaspillage alimentaire il faut que chacun d’entre nous modifie ses habitudes de consommation : acteurs de la restauration collective, commerces mais également les particuliers.

QUELLES ACTIONS INITIER AUPRES DE CES DIFFERENTS PUBLICS ?

 

 Consulter la synthèse thématique La lutte contre le gaspillage alimentaire (PDF - 1,07 Mo)